Florence Gillier, feutrière

Aujourd’hui, on vous fait découvrir le monde de Florence Gillier, feutrière et ennoblisseuse textile qui fabrique des vêtements et accessoires à Marans. Cela fait maintenant 10 ans qu’elle a, par hasard, rencontrée cette matière magique et qu’elle s’y est initiée.

Feutrement doux…

Qu’est-ce que c’est ? De quelle matière est fait le feutre ?

Le feutre est une étoffe non tissée fabriquée à partir de fibres de laine qui s’enchevêtrent et s’amalgament grâce à de la chaleur, de l’eau et de la pression. Aujourd’hui cette matière naturelle et noble revient sur le devant de la scène après être tombée en désuétude. En fonction de sa fabrication, le feutre peut tour à tour paraître rustique ou sophistiqué, souple ou raide, épais ou fin, solide ou diaphane… C’est une matière extrêmement polyvalente qui peut être utilisée à de nombreuses fins différentes. 

Mais à quand remonte le feutre ?

Le feutre est peut-être l’un des matériaux les plus anciens de l’humanité. Ses origines remontent au moins au néolithique. Le feutre est une tradition présente chez les nomades d’Asie centrale, d’Azerbaïdjan, d’Iran, de Turquie, … Les Mongols l’utilisent pour leurs yourtes, leurs bottes. En Irak, les bergers s’en servent toujours comme manteaux. En Europe, on l’a surtout utilisé pour faire des chapeaux. 

Peut-on tout feutrer ?

Toutes les laines de camélidés peuvent être feutrées, du chameau au lama en passant par la vigogne. N’oublions pas le fameux cachemire, poil de chèvre très prisé qui vient de Mongolie. On peut aussi feutrer du poil de lapin angora, de la laine de yack, des clients m’ont même apporté du poil de chat ou de chien ! On peut aussi feutrer de nombreuses autres fibres : de la soie, du coton, de l’ortie, du chanvre, de la noix de coco, du bambou et même de la rose. 

Le feutre aujourd’hui peut être obtenu de façon industrielle ou artisanale. Selon l’association Feutre Art Textile, on dénombre une centaine de feutrières dans toute la France et ce métier est reconnu parmi les métiers d’art depuis 2015

Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Mes feutrières idoles et sources d’inspiration : 

En vidéo : Ariane Mariane , Françoise Offmann

Apprenez, découvrez le feutre avec Florence Gillier

Je vous propose de la découvrir avec moi en venant faire VOTRE béret pour entrer à pas feutrés dans un hiver calfeutré.

Ma recette ? Un peu de laine, de vieux tissus déchirés, des dentelles anciennes, des fanfreluches, de l’eau savonneuse, de l’huile de coude et de la patience…

J’utilise souvent de la laine de mouton mérinos, car je la trouve très douce. Elle permet de se protéger aussi bien du froid que du chaud, et la matière obtenue est imperméable et difficilement inflammable. 

Peu de matériel est nécessaire pour fabriquer du feutre mais il faut beaucoup d’énergie pour frotter et faire rétrécir le feutre. On superpose des couches fines de laine. Le pressage des fibres peut être effectué manuellement ou mécaniquement.

Selon la méthode artisanale traditionnelle, le feutrage se fait à l’aide d’eau et de savon. On peut aussi feutrer avec du vinaigre. Les fibres de laine imbibées s’entrelacent les unes avec les autres de manière permanente pour former un feutre ferme.  

J’utilise la laine comme des pinceaux de couleurs. J’y intègre aussi d’autres tissus notamment de la soie. On appelle cette technique le feutre Nuno et j’obtiens finalement une nouvelle étoffe plus ou moins fine. Plus on superpose de laine, plus la matière obtenue sera modulable. On peut alors travailler en sculpture. Chaque laine a un pouvoir de rétractation et un rendu différent. Pour avoir une idée du processus, consultez cette vidéo d’Elisabeth Berthon  

Le feutrage peut être involontaire et fortuit lorsqu’un vêtement en pure laine est lavé dans une eau trop chaude ou laissé dans un sèche-linge avec un programme mal adapté. Vous avez déjà sans doute par erreur feutré un pull en laine et noté qu’il devient tout petit… Avant de fabriquer un objet ou un accessoire, je calcule le pourcentage de rétrécissement des matières que j’utilise, je fabrique des chablons (patrons) bien plus grands que la taille réelle de mes objets et je travaille en 3D en moulage. La plupart des pièces que je réalise, sont modelées sans couture. Sur des grandes pièces, c’est un challenge… Une ville s’est spécialisée dans l’Art du feutre : Felletin dans la Creuse. Je vous conseille d’y aller pendant les journées du feutre : une année sur deux, une biennale y est organisée où se retrouvent des centaines de feutrières de toutes nationalités. Rendez-vous maintenant au printemps 2025.

La technique vous intrigue ? Découvrez son atelier

Samedi 13 janvier et samedi 27 janvier 2024

dans son atelier à Marans (2 personnes max)

FloBo’M

Articles en lien

Recevez toutes les nouveautés de Mes Ateliers DIY